Décès, disparitions et successions en généalogie

12,00 €
TTC

L’acte de décès, le plus difficile à dater et localiser, échappe souvent aux recherches. Voici la nouvelle édition mise à jour du guide répertoriant les pistes de recherche possibles, tenant compte des derniers apports Internet (dont la fameuse base de décès de l’Insee) et donnant des conseils pratiques.

Quantité

Naissance, mariage, décès : voilà la trilogie des actes essentiels en généalogie, les trois bases nécessaires à toute quête d’ascendance. Mais l’acte de décès, le plus difficile à dater et localiser, échappe souvent aux recherches. D’abord parce que la plage de temps à explorer peut être particulièrement vaste : un ancêtre peut mourir à vingt ans comme à cent. Ensuite parce que cela peut survenir n’importe où : au cours d’un voyage ou d’une guerre. Enfin parce que le décès peut n’avoir jamais été enregistré, et que c’est un acte judiciaire tardif qui remplacera l’acte d’état civil manquant. Un guide répertoriant les pistes de recherche possibles, tenant compte des derniers apports Internet (dont la fameuse base de décès de l’Insee) et donnant des conseils pratiques était donc indispensable.

Le généalogiste peut aussi prolonger sa quête à travers les archives liées aux successions anciennes. Elles lui permettent non seulement de repérer un décès mais aussi de reconstituer les fratries et de pister les parents et les cousins partis au loin. Ces fonds sont accessibles en partie sur Internet pour le XIXe siècle. Le reste est consultable aux archives départementales. Encore faut-il savoir explorer cette volumineuse masse documentaire. L’ouvrage explique pas à pas une démarche qui n’est pas encore entreprise de façon systématique, mais qui apporte tant d’informations généalogiques qu’elle est à conseiller. Il indique aussi comment transmettre une concession funéraire familiale ou la relever, car cela fait appel aussi à la généalogie. Enfin, cette nouvelle édition aborde les passionnantes mainlevées de successions indirectes, qui vous livrent parfois quatre générations avec toute la parentèle.

En clair, voici un titre qui doit faire partie de la bibliothèque de base de tout généalogiste !

Détails du livre

  • Auteurs :

    Marie-Odile Mergnac publie sur la généalogie, les noms de famille et l’histoire de la vie quotidienne (Archives & Culture, Autrement, Le Chêne, Hachette, Gründ...) et intervient régulièrement dans les médias sur ces thèmes.

    Christian Duic, fondateur du Cercle généalogique de Sud-Bretagne et titulaire du prix de Généalogie 2003, est un spécialiste des archives militaires et des morts en mer.

    Myriam Provence, généalogiste professionnelle, décorée de l’ordre du Mérite par le ministre de la Famille, accompagne depuis des années des dossiers sur la transmission et la conservation des caveaux familiaux.

  • Nombre de pages : 96 pages brochées
  • Dimension : 17x24
Nous vous recommandons ces produits complémentaires :